Adhésion à la marque Sud de France

Vous souhaitez faire adhérer vos produits à la marque Sud de France et bénéficier de tous ses avantages. L’adhésion est gratuite, simple, en ligne et vous donne accès à tous les outils de la marque.

Adhérer en ligne

WineHub Sud de France

Inscrivez-vous sur la plateforme gratuite de mise en relation entre producteurs de vins Sud de France et acheteurs du monde entier. Profitez d’un outil innovant adapté et réservé aux professionnels du vin.

Découvrir

FoodHub Sud de France

Inscrivez-vous sur la plateforme gratuite de mise en relation entre producteurs de l’agroalimentaire Sud de France et acheteurs français et internationaux. Profitez de la réactivité de cet outil innovant.

Découvrir

Label Tourisme Sud de France

Vous êtes professionnel du tourisme de l’hébergement, de la restauration ou d’une activité et vous souhaitez développer, voire optimiser la qualité de l’accueil et du service ? Découvrez le label Tourisme Sud de France et rejoignez le réseau !

Découvrir

Le blog Sud de France

20 octobre 2016

Wine LR N°46

DÉCOUVREZ LE NUMÉRO DE WINE LR N°46 ET TOUTES SES RUBRIQUES. LE MAGAZINE NUMÉRIQUE MENSUEL EN ACCÈS LIBRE POUR LES (…) Lire la suite

30 juin 2016

Wine LR N°44

DÉCOUVREZ LE DERNIER NUMÉRO DE WINE LR, LE MAGAZINE NUMÉRIQUE MENSUEL EN ACCÈS LIBRE POUR LES AMOUREUX DU VIN. AU (…) Lire la suite

Accueil > Agroalimentaire Sud de France

Sous le soleil du sud

Sous le soleil du sud,  jardins, vergers et vignes s’étalent entre mer et montagnes et produisent des fruits et légumes synonymes de bien-être et de bien manger.

Bœuf d’Aubrac et gardiane de taureau de Camargue, cassoulet de Carcassonne ou de Castelnaudary et tapenade, vins chaleureux et eaux gazeuses ou plates naturelles, melons sucrés et oignons doux des Cévennes… Autant de productions variées et originales proposées en Languedoc-Roussillon. Ce territoire ensoleillé, fait de plaines, de montagnes, de vallées, de rivières et de plages de sable fin permet de découvrir toute une palette de saveurs subtiles.
La balade débute à Aigues-Mortes dans le Gard. Dans les eaux rouges du salin se reflètent les créneaux des remparts édifiés par le fils de Saint-Louis. Sur les rives se dressent des montagnes blanches de sel, les camelles, connu sous la marque La Baleine. Un peu plus loin vers le Rhône, des flamants roses survolent des rizières. Les nappes inondées s’étirent à perte de vue dans cette Camargue,  principale lieu de production du riz français.

Après Nîmes, la route en lacets serpente entre les châtaigniers. Un troupeau de chèvres escalade des talus dans des landes jaunies. Sur cette terre cévenole, entre Gard et Lozère, ou plus d’une centaine d’agriculteurs produit le fameux pélardon. Un petit fromage de chèvre tout rond et crémeux consacré  par l’appellation d’origine. Après les cultures en terrasse et les vergers, se profile le Pic saint-Loup. Un pays de garrigues avec ses plantes aromatiques, ses oliviers argentés et  les premiers ceps de vigne du plus grand et du plus ancien vignoble du monde.

Des bords du Rhône à la vaste plaine du Roussillon, les viticulteurs cohabitent avec les  maraîchers et les arboriculteurs. Le réseau d’irrigation traditionnel du pays catalan, tout comme l’audacieux canal du Bas-Rhône a transformé cette région en « Jardin du sud ». Dans la verdoyante vallée de la Têt, des pêches sucrées, goûteuses et des abricots du Roussillon à la robe jaune orangée illuminent les vergers. A Céret, au printemps, les cerises débordent des étals sur les marchés. Ultime étape : l’Aude. Avec son miel, ses chapons du Lauragais, ses lingots-cocos, des matières premières que l’on retrouve dans la Fricassée de Limoux et le célèbre cassoulet. Ce département témoigne aussi de la diversité des industries agroalimentaires régionales.

Loups, daurades, soles, turbots, anchois, sardines, maquereaux, merlans…, mais aussi huîtres de l’étang de Thau ou de Leucate, moules et tellines de pleine mer, tout au long des 220 Km de littoral, la Méditerranée offre un choix immenses de poissons, coquillages et crustacés.

Carte des produits Sud de France

carte produits agroalimentaire sud de france

Du producteur au consommateur

Le dynamisme de la filière agroalimentaire (1) réside dans le savoir faire de petites entreprises aux couleurs des terroirs mais aussi par la présence de grandes marques solidement implantées sur le territoire. En Languedoc-Roussillon, l’eau gazeuse se révèle une véritable richesse. A Vergèze dans le Gard, avec le Perrier, à Quézac en Lozère ou encore La Salvetat-sur-Agout dans l’Hérault, les eaux minérales jaillissent de terre avant d’être embouteillées et expédiées aux quatre coins du monde.
C’est encore dans ce sud, que des spécialistes de l’industrie alimentaire pour animaux ont choisi de s’implanter. Avec souvent des espaces uniques et innovant. Le Languedoc est aussi en pointe dans la confiserie parce que la réglisse et la guimauve sont nées dans la région : le bâton de réglisse d’Uzès (et ce n’est pas pour rien si l’usine Haribo y a son siège !), les Grisettes de Montpellier, doux mélange de réglisse et de miel…

Profitant de la proximité de tous les produits frais, la transformation des fruits et légumes, les plats cuisinés à base de viande ou de poisson et la salaison constituent un poids économique important pour le Languedoc-Roussillon : brandade de Nîmes, petit pâté de Pézenas, tielles à la sétoise

Dans les Cévennes, l’agroalimentaire est apparu comme un recours après l’arrêt de l’industrie de la soie dans les années 50. Des hommes, sur ces terrasses autrefois cultivées, ont relancé la production de l’oignon doux. «Nous avons su nous adapter aux évolutions économiques et aux nouvelles technologies », explique un responsable de la filière. L’oignon doux des Cévennes a ainsi aujourd’hui obtenu le précieux label AOC.

Le saviez vous ?

(1) La filière agroalimentaire avec ses 20 000 salariés se positionne comme le premier employeur régional. La filière fruit et légumes se place au deuxième rang, derrière la filière vin et devant les productions animales.

Premier verger de pêchers de France

Dans les années 80, le Languedoc-Roussillon s’est engagé dans une replantation massive d’oliviers. « Un plan de relance de l’Europe nous a permis de devenir la deuxième région française pour la production d’huile d’olives et la première région française pour la production d’olives de table, la lucques, véritable « diamant vert », et la picholine du Gard », explique cette jeune femme gérante d’une huilerie.

« Le Languedoc-Roussillon peut s’enorgueillir de posséder le premier verger de pêchers de France et le deuxième verger pour les abricots », explique cet arboriculteur avec fierté. Autres motifs de satisfaction : les Pyrénées-Orientales occupent les premières places pour la production de salades, le département de l’Hérault la troisième pour le melon.

Trente sites de stockage, deux ports équipés d’un terminal céréalier, vingt usines de transformation… autant de chiffres qui démontrent la vitalité d’une autre filière : celle des céréales. «Le Languedoc-Roussillon est la troisième région en France de production de blé dur entrant dans la composition des farines, notamment celle à la base du Raspaillou, pain bio du Gard et de l’Hérault », insiste ce professionnel.

Autre distinction, dans l’agriculture biologique cette fois. Le Languedoc-Roussillon se classe comme la première région française pour l’agriculture raisonnée, première aussi en agriculture viticole biologique et dans la protection de l’environnement. « La recherche de l’authenticité reste pour nous une donnée essentielle », poursuit cet arboriculteur.

Plaisirs de la table                                              

Pour tous les produits, pas question de transiger sur le goût. Des poissons de Méditerranée aux vins en passant par les fruits, tous sont proposés sous l’appellation d’origine contrôlée (AOC), Institut géographique protégé (IGP), label rouge ou encore agriculture biologique (AB). Autant de signes garants de qualité même si un point d’honneur est mis à respecter les traditions ancestrales. Exemple ? La brandade. «L’usine où est confectionnée cette spécialité qui remonte à 1936, est dotée de technologie de pointe permettant de proposer des produits authentiques et sains », assure cet industriel nîmois.

Sur les monts de Lozère, la traçabilité est aussi une exigence pour les bovins de l’Aubrac, marque « Fleur d’Aubrac». Le célèbre trèfle à quatre feuilles, gage d’authenticité ne sera attribué que si un cahier des charges très strict a été respecté. « Le certificat, mentionnant la date de naissance de l’animal, le nom du producteur, le numéro d’agrément de l’abattoir, va suivre l’animal jusqu’à l’étal du boucher » ajoute cet éleveur. Des règles de qualité qui s’appliquent pour la génisse Fleur d’Aubrac, mais aussi le veau des Pyrénées catalanes, la rosée des Pyrénées, le veau de Cerdagne Capcir, l’agneau catalan ou de Lozère, le taureau de Camargue, et diverses volailles dont le Chapon du Lauragais et les poulets des Cévennes et du Languedoc. « Les producteurs de viandes et de plats cuisinés, compte tenu des risques sanitaires liés aux produits, ont mis en place des mesures d’hygiène et de surveillance très avancées » insiste un éleveur catalan.

Sur le Causse, dans les fermes, les bergers respectent la nature et travaillent en harmonie avec elle. Le lait de leurs brebis constitue la matière première du fromage de Roquefort. Leurs troupeaux bénéficient de soins traditionnels et d’une alimentation sans ensilage. Ici les fromages sont moulés à la main.

Même credo sur le bassin de Thau. Afin de garantir une qualité irréprochable de leurs huîtres, les conchyliculteurs ont mis en place un système de traçabilité d’une très haute exigence « bien supérieur à ceux exigés par les organismes sanitaires », précise cet ostréiculteur de Bouzigues.

Toutes les entreprises de l’agroalimentaire de la région Languedoc-Roussillon sont engagées dans une démarche illustrant le bien-manger et le bien vivre en Languedoc-Roussillon. Une tradition qui s’inscrit tout naturellement dans le modèle du régime méditerranéen associant plaisirs de la table, santé et équilibre nutritionnel. Ce régime fait la part belle aux fruits et légumes de saison ainsi qu’aux céréales, huiles d’olive, légumes secs… toute une palette cultivée en Languedoc-Roussillon et synonyme de bonne santé et de bien être.


Découvrir les produits agroalimentaires Sud de France