Adhésion à la marque Sud de France

Vous souhaitez faire adhérer vos produits à la marque Sud de France et bénéficier de tous ses avantages. L’adhésion est gratuite, simple, en ligne et vous donne accès à tous les outils de la marque.

Adhérer en ligne

WineHub Sud de France

Inscrivez-vous sur la plateforme gratuite de mise en relation entre producteurs de vins Sud de France et acheteurs du monde entier. Profitez d’un outil innovant adapté et réservé aux professionnels du vin.

Découvrir

FoodHub Sud de France

Inscrivez-vous sur la plateforme gratuite de mise en relation entre producteurs de l’agroalimentaire Sud de France et acheteurs français et internationaux. Profitez de la réactivité de cet outil innovant.

Découvrir

Label Tourisme Sud de France

Vous êtes professionnel du tourisme de l’hébergement, de la restauration ou d’une activité et vous souhaitez développer, voire optimiser la qualité de l’accueil et du service ? Découvrez le label Tourisme Sud de France et rejoignez le réseau !

Découvrir

Le blog Sud de France

20 octobre 2016

Wine LR N°46

DÉCOUVREZ LE NUMÉRO DE WINE LR N°46 ET TOUTES SES RUBRIQUES. LE MAGAZINE NUMÉRIQUE MENSUEL EN ACCÈS LIBRE POUR LES (…) Lire la suite

30 juin 2016

Wine LR N°44

DÉCOUVREZ LE DERNIER NUMÉRO DE WINE LR, LE MAGAZINE NUMÉRIQUE MENSUEL EN ACCÈS LIBRE POUR LES AMOUREUX DU VIN. AU (…) Lire la suite

L'origine du premier vin effervescent du monde

Voir les photos
Accueil > Gamme des vins > Les vins effervescents

Les vins effervescents

Le vignoble du Sud de la France a donné naissance au premier vin brut. Un événement qui remonte à  1531. Un siècle avant le Champagne. Depuis le vin pétille et les flûtes sont de sortie. 

Eh oui ! Limoux est à l’origine du premier vin effervescent du monde. Tout s’est passé dans l’abbaye de Saint-Hilaire dans l’Aude.  En 1531, un moine bénédictin  découvre, par hasard,  la mutation du vin tranquille en effervescent. Le premier brut du monde était né. Au fil des siècles, les vignerons de ce terroir de l’Aude se sont depuis approprié cette technique de la « pétillance ».
Aujourd’hui,  trois appellations portent le nom de Limoux  (Blanquette de Limoux, Blanquette de Limoux méthode ancestrale et Crémant de Limoux.) L’aire d’appellation s’étend sur 3 000 hectares et  compte 42 communes. Toutes ont en commun le même sol calcaire et caillouteux. Le climat entre océan et méditerranée garantit un ensoleillement maximum et une pluviométrie répartie sur l’année.
La Blanquette de Limoux, dont les bouteilles vieillissent neuf mois en cave, présente une robe jaune pâle. Ce pétillant se déguste dans sa version « brut » avec des plats du terroir et dans sa version demi-sec avec des desserts.
Le Crémant vieillit  plus longtemps que la Blanquette. Il reste au moins quinze mois en cave. « C’est avant tout un brut », explique un œnologue avant d’ajouter : « On le reconnaît à sa robe pâle et à ses bulles très fines… » Très apprécié à l’apéritif avec des toasts salés, il peut aussi accompagner poissons et viandes blanches.
La fabrication de la Blanquette méthode ancestrale est, elle, entourée de mystère. La mise en bouteille ne peut avoir lieu qu’à la vieille lune de mars et pas à une autre période. Avec ses parfums de pomme verte et sa légèreté, elle accompagne à merveille tous les desserts. Des vins mousseux de qualité (VMQ) dans l’IGP Pays d’Oc complètent l’offre des vins de cépage effervescents du sud de la France.

Tous ces vins se retrouvent  au cœur des fêtes où les bouchons sautent, les flutes se lèvent et le vin pétille.