Adhésion à la marque Sud de France

Vous souhaitez faire adhérer vos produits à la marque Sud de France et bénéficier de tous ses avantages. L’adhésion est gratuite, simple, en ligne et vous donne accès à tous les outils de la marque.

Adhérer en ligne

WineHub Sud de France

Inscrivez-vous sur la plateforme gratuite de mise en relation entre producteurs de vins Sud de France et acheteurs du monde entier. Profitez d’un outil innovant adapté et réservé aux professionnels du vin.

Découvrir

FoodHub Sud de France

Inscrivez-vous sur la plateforme gratuite de mise en relation entre producteurs de l’agroalimentaire Sud de France et acheteurs français et internationaux. Profitez de la réactivité de cet outil innovant.

Découvrir

Label Tourisme Sud de France

Vous êtes professionnel du tourisme de l’hébergement, de la restauration ou d’une activité et vous souhaitez développer, voire optimiser la qualité de l’accueil et du service ? Découvrez le label Tourisme Sud de France et rejoignez le réseau !

Découvrir

Le blog Sud de France

20 octobre 2016

Wine LR N°46

DÉCOUVREZ LE NUMÉRO DE WINE LR N°46 ET TOUTES SES RUBRIQUES. LE MAGAZINE NUMÉRIQUE MENSUEL EN ACCÈS LIBRE POUR LES (…) Lire la suite

30 juin 2016

Wine LR N°44

DÉCOUVREZ LE DERNIER NUMÉRO DE WINE LR, LE MAGAZINE NUMÉRIQUE MENSUEL EN ACCÈS LIBRE POUR LES AMOUREUX DU VIN. AU (…) Lire la suite

Accueil > Actualité > Un milliard de bouteilles de vin bues en plus par an d’ici cinq ans

Un milliard de bouteilles de vin bues en plus par an d’ici cinq ans

Article référencé dans : Grand public

1

La France reste le 1er producteur et se place deuxième consommateur, en volume et en valeur derrière les Etats-Unis, et 2e pays consommateur derrière l’Italie, si l’on regarde la consommation par personne. Les Français boivent aujourd’hui 47,4 litres par habitant et par an. Mais cette consommation en France a été réduite de 5,6% sur les cinq dernières années, avec une exception, le rosé : +4,5% sur les cinq dernières années.

En 2018, la consommation de vin devrait atteindre les 32,78 milliards de bouteilles selon le cabinet britannique IWSR (International wine and spirits research), contre 31,7 milliards en moyenne entre 2009 et 2013. Entre 2014 et 2018, la consommation devrait donc augmenter d’environ 3%, au même rythme qu’entre 2009 et 2013 où elle avait progressé de 2,7%.

Et comme c’est déjà le cas depuis quelques années ce n’est pas le Vieux Continent qui va tirer les ventes, mais les États-Unis (+11,3% entre 2014 et 2018 selon l’étude), ou la Chine (+24,8% attendu en comptant Hong Kong).

Le Languedoc-Roussillon est la 1re région viticole de France par sa superficie et ses volumes : un tiers de la superficie viticole totale française et un tiers de la production de la production française.
Le Languedoc-Roussillon a produit 13,5 millions d’hectolitres en 2013 (+ 5,7 % par rapport à 2012), soit 5% de la production mondiale en 2013. Son bassin viticole équivalent à lui seul à celui de l’Australie (12,6 Mhl en 2012), du Chili (12,5), de l’Argentine (11,8), de l’Afrique du Sud (10,5).

Hausse des importations soutenue jusqu’en 2018

Du côté du marché mondial, tous les voyants sont au vert avec notamment des importations qui devraient augmenter de près de 5% pour le Royaume-Uni ou les États-Unis. La Chine (avec Hong Kong) continuera sa croissance insolente, avec des importations attendues en hausse de deux chiffres (+31,3%).

Néanmoins, les marges de progressions pour les producteurs se réduisent en Chine car, entre 2009 et 2013, les importations avaient bondi de plus de 160% et la consommation de près de 70%.

Les Etats-Unis sont les moteurs de la croissance de la consommation mondiale, actuellement 1er pays consommateur en valeur de vins tranquilles. Premier marché mondial de vins, les Etats-Unis sont devenus en 2013 le premier pays consommateur en valeur de vins tranquilles. Par ailleurs, les Etats-Unis ont également connu une croissance de 11,6% entre 2009 et 2013 sur la consommation de vins tranquilles et d’effervescents, et une belle montée en gamme du marché. Les Etats-Unis sont le seul pays du Top 10 des pays consommateurs de vins dont la consommation a augmenté entre 2012 et 2013. Elle atteint désormais 339,6 millions de caisses.

Les pays Européens perdent des parts de marchés au profit des autres continents.

Si l’Europe représente encore les 2/3 de la consommation mondiale de vin, elle perd des parts de marché au profit des autres continents, passant de 68% en 2009 à 62% en 2018.

Les exportations de vins produits en Languedoc-Roussillon devraient continuer d’augmenter

En 2014 (sur les 9 premiers mois), les exportations de vins Sud de France connaissent une très forte hausse (+11,3% en quantité et + 16% en valeur par rapport à la même période en 2013).

Les ventes à l’étranger des IGP Sud de France établissent « un niveau record et approche les 80% pour les quantités exportés ». Quatre IGP sur cinq vendus dans le monde proviennent du Languedoc-Roussillon. La DRAAF Languedoc-Roussillon souligne qu’ « avec un taux de croissance à deux chiffres en quantité (+10,3%) comme en valeur (+17,9%) et une forte valorisation des vins exportés (gain de 14 €/hl), la performance est d’autant plus remarquable que les vins IGP produits dans les autres régions françaises voient dans la même période leurs ventes reculer d’un peu plus de 10% en valeur et en quantité ».

L’embellie est particulièrement flagrante sur les marchés internationaux où Sud de France Développement par le biais des maisons de la Région Languedoc-Roussillon a mené près de 200 actions de promotion et de prospection en 2014. Les ventes sont particulièrement vigoureuses vers l’Europe et l’Asie : +9% en valeur en Chine où Sud de France Développement via la Maison de la Région Languedoc-Roussillon de Shanghai a réalisé une soixantaine d’opérations et +10,4% au Royaume-Uni où la Maison de la Région Languedoc-Roussillon de Londres a enregistré une quarantaine d’actions qui ont contribué à la forte croissance des vins du Languedoc-Roussillon.

Autre bonne nouvelle, le dynamisme des ventes des AOP Sud de France se confirme atteignant 141,2 millions d’euros (+5,7% par rapport à 2013) pour 439 milliers d’hl.

Le vin rouge domine la consommation mondiale

Le vin rouge représentait toujours 54,8% de la consommation de vin tranquille en 2013. Cependant le vin rouge a perdu 19,2 millions de caisses entre 2012 et 2013, principalement dû à la chute de consommation en Chine.

Le vin rosé est la catégorie de vin la moins touchée par la baisse de consommation de 2013. Ses ventes sont restées globalement stables passant de 219,7 millions de caisses en 2012 à 219,1 millions en 2013 (soit 9% du marché). Cette stabilité s’explique par une consommation florissante sur les trois principaux marchés consommateurs de rosé : la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.